Balancier spiral

Le balancier spiral fait partie de l’organe régulateur.

C’est le dernier élément à assembler pour entendre le TIC-TAC… et c’est aussi le plus sensible.

Il est composé de 3 parties principales :

  • Le coq ou pont de balancier : il aura plus de fonctions à remplir qu’un pont standard. Car en plus de guider la rotation du balancier, il sert de support pour la fixation du spiral et enfin, permet certains réglages de la montre.
  • Le balancier : il peut ressembler à une sorte de volant de voiture… C’est un anneau relié par deux bras ou plus, fixés sur un axe. En tournant ou plus précisément en oscillant, il fera pivoter l’ancre d’un côté puis de l’autre.
  • Le spiral : est une lame de métal très fine (plus fin qu’un cheveux) en forme de spirale qui fera office de ressort. Il fera osciller le balancier dans des mouvements d’aller-retour. Il sera fixé au coq (pont) et sur l’axe du balancier.
balancier spiral

Ces trois parties seront démontées en un bloc.

Il n’est pas forcément nécessaire de les séparer lors de l’entretien d’un mouvement à moins d’un remplacement d’un des éléments ou pour une retouche spécifique.

Organe réglant ETA 6497-1

Sur la platine et le pont, les pierres accueillant le balancier sont différentes des autres…

Elles sont montées sur des “mini-amortisseurs”…

Les pivots du balancier étant très fins, ils ont besoin de protection.

Ce système anti chocs limite les perturbations pour le balancier lors d’une chute de la montre par exemple. Et évite au maximum la casse des pivots.

système anti-chocs

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...