Comment est organisé le mouvement mécanique et de quoi est-il composé ?

Le mouvement mécanique d’une montre se compose de bon nombre de pièces, regroupées en différents “organes“.

Dans cet articles nous vous nommons chaque organe, nous vous expliquons quelles pièces le compose précisément et quelle est sa fonction. Grâce aux photos vous pourrez les situer sur le mouvement.

En parallèle de cet article nous sommes en train de créer un lexique qui vous permettra d’identifier chaque composant séparément.

Nous vous parlons aujourd’hui du mouvement ETA 6497. C’est un mouvement mécanique avec échappement à ancre suisse, simple, donc sans complications. Il n’affichera “que” l’heure, les minutes et les secondes.

Les différentes parties du mouvement mécanique

Avec pour base la platine, le mouvement se décompose en plusieurs organes :

  • Le mécanisme de remontage et de mise à l’heure
  • L’organe moteur
  • Le rouage de transmission
  • L’organe de distribution
  • L’organe régulateur

La platine

La platine est une plaque de métal usinée. Elle va être la base d’installation et de fixation de tout les composants du mouvement.

Selon le calibre elle sera usinée différemment de façon à accueillir chaque composants. Elle peut être traitée donc recouverte d’une couche d’une autre matière (comme le nickel, l’or ou encore le rhodium…) plus ou moins épaisse afin de changer sa couleur et d’éviter son oxydation.

Ensuite elle sera garnie. Le garnissage consiste à sertir ou chasser rubis, tenons et pied-vis. Tout ce qui permettra de positionner et fixer les composants qui formeront le mouvement.

Elle possède deux faces bien distinctes, que l’on nommera côté cadran et côté ponts. Vous l’aurez peut-être compris, le côté cadran accueillera à la fin du montage le cadran et les aiguilles, et le côté ponts, tout simplement de l’autre côté… la face sur laquelle la plupart des composants seront fixés grâce aux ponts.

platine
La platine coté cadran
platine
La platine coté ponts

Le mécanisme de mise à l’heure et de remontage

Vous l’aurez deviné le mécanisme de mise à l’heure et de remontage vont permettre le remontage de la montre et le réglage de l’heure… Voici les éléments qui le composent :

Cette partie se trouve côté cadran.

  • La couronne
  • La tige de remontoir
  • Le pignon de remontoir
  • Le pignon coulant
  • La bascule et son ressort
  • La tirette
  • Les deux renvois de minuterie
  • La roue de minuterie
  • La chaussée
  • La roue des heures
  • Le sautoir de tirette
Mécanisme de remontage et mise à l’heure côté cadran.

Le sautoir de tirette sera fixé au dessus des autres composants, il agira un peu comme un pont en plus de son rôle principal en maintenant le tout.

Quelques composants joueront leur rôle dans le remontage de la montre mais aussi dans l’organe suivant, l’organe moteur ou plutôt accumulateur. Mais se situant du côté ponts, nous les avons mis à part.

  • La roue de couronne (mécanisme de remontage)
  • Le cliquet et son ressort (organe moteur)
  • Le rochet

Ces éléments serons fixés sur le pont de barillet.

Le remontage du mouvement ainsi que le réglage de l’heure sera fera par le biais de la couronne. La couronne est l’élément que tout le monde connais, c’est le “bouton” sur le côté de votre montre…

Elle a, sur un mouvement simple (sans complications), deux positions possibles que l’on nommera, pour des explications futures :

Tige tirée : pour régler l’heure

Tige poussée : pour remonter/armer le mouvement

L’organe moteur

L’organe Moteur n’est composé que d’un composant : Le barillet

Plus qu’un moteur, c’est un accumulateur d’énergie.

C’est à dire que l’on va armer manuellement l’organe moteur, et lui, transmettra un mouvement aux autres organes. Ce qui mettra en action l’ensemble du mécanisme.

Le cliquet et son ressort ainsi que le rochet, travaillent de concert avec lui pour lui permettre de garder la tension accumulée.

Le barillet est composé lui même de plusieurs éléments :

  • le ressort de barillet
  • l’arbre de barillet
  • le tambour et son couvercle

Le fonctionnement du barillet est assez long à détailler, nous y reviendrons donc dans un futur article.

Le barillet sera recouvert et maintenu par le pont de barillet.

Le barillet
Le positionnement du barillet sur la platine
Le pont de barillet

Le rouage de transmission

On appelle rouage de transmission, les différents mobiles qui transmettrons l’énergie de l’organe moteur à l’organe de distribution.

L’assemblage d’un axe comportant une denture avec une roue/planche forme un mobile. Quelques détails supplémentaires ICI.

Le rouage de transmission est composé de mobiles :

  • de centre
  • de moyenne
  • Celui de seconde
  • Et le mobile d’échappement qui lui, participera à la transmission par son pignon denté et non grâce sa roue.
Rouage de transmission
Positionnement du rouage sur le mouvement
Pont de rouage

Les mobiles qui composent ce rouage tournent à différentes vitesse. Ils vont aussi participer, de par leur disposition et leur conception, à l’affichage. Comme le mobile de centre, qui fera un tour par heure, son pivot sera donc une base pour l’aiguille des minutes. Et le mobile de seconde qui, comme vous vous en doutez certainement, tournera d’un tour en une minute et donc sera utilisé pour afficher les secondes

Pour finir, ces mobiles seront recouverts par le pont de rouage qui permettra le pivotement de chaque mobile et son maintient.

L’organe distributeur

Deux composants s’occuperont de distribuer l’énergie :

  • Le mobile d’échappement (cette fois par sa roue/planche)
  • L’ancre

L’ancre agit comme un “ralentisseur”, elle permet la distribution de l’énergie vers le balancier de manière mesurée et entretient son mouvement. Le pont d’ancre viendra la recouvrir.

Ancre posée avec la roue d’échappement
Ancre et pont d’ancre montés sur la platine
Pont d’ancre

L’organe régulateur

Le balancier spiral est à lui seul l’organe régulateur. Cette partie est la plus vivante du mouvement mécanique. C’est celui qui nous hypnotise quand on regarde un mouvement tourner.

Il assure la précision de la montre, il est aussi partiellement (de concert avec l’organe de distribution) responsable du TIC TAC si connu de vos montres…

Positionnement du balancier spiral sur le mouvement
Balancier spiral

Pour fonctionner, le balancier spiral aura besoin de l’ancre. Elle lui permet de continuer à osciller.

Le pont fait partie intégrante de l’ensemble “balancier spiral“.

Il est composé de plusieurs éléments que nous ne détaillerons pas aujourd’hui, le balancier spiral fera l’objet d’un article entier car il y a beaucoup de chose à dire à son sujet.

Voila pour l’organisation du mouvement mécanique!

Laissez nous un commentaire pour nous donner votre avis sur tout ça et à très vite pour un nouvel article! 😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...
  •  
  •  
  •  
  •  

9 thoughts on “Comment est organisé le mouvement mécanique et de quoi est-il composé ?

  1. Antoine BIDET says:

    Super article ! Je le garde de côté, j’adore tout ce qui est mécanique ! Bravo pour ces belles images également. 😉

    Répondre
    1. timcam says:

      Merci beaucoup! N’hésite pas à repasser nous voir et nous donner ton avis! Ca fait toujours super plaisir!

      Répondre
  2. sabrinaf1919 says:

    Merci beaucoup pour cet article très abordable, même pour moi qui n’y connais pas grand chose. Bravo !

    Répondre

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!

%d blogueurs aiment cette page :