Comment différencier les barillets de montre à remontage manuel et automatique

Précédemment on vous a présenté ce qui compose le barillet de montre, comment le démonter, le nettoyer et le remonter. Aujourd’hui on vous parle des différences entre le barillet de montre à remontage manuel et le barillet à remontage automatique. Ils présentent quelques dissemblances tant sur leur construction que sur leur fonctionnement, cependant dans l’ensemble la technique pour les démonter et les remonter reste la même.

Leur fonctionnement

Grossièrement leur fonctionnement sera le même, ils seront armés et transmettrons l’énergie au rouage. Mais..

Sur le barillet de montre à remontage manuel, quand il est armé à fond, il est bloqué et vous arrêtez de tourner la couronne.

Au contraire, le barillet d’un mouvement automatique devra supporter un remontage incessant par le mouvement du poignet de son porteur, il devra donc être pourvu d’un système qui évite une surtension du ressort. Pour cela le ressort du barillet automatique pourra glisser continuellement dans son tambour.

Ce qui implique de légères différences entre les composants.

Les différences entre ces barillets

Voici les quelques points qui diffèrent entre un barillet de montre à remontage manuel et un barillet automatique.

Le tambour

Le tambour du barillet à remontage Manuel comporte une butée sur son bord extérieur qui « arrete » le ressort. Pas le tambour du barillet automatique. Son bord externe sera soit lisse soit pourvu de petites encoches. Ces encoches ont deux fonctions : elles limitent le glissement du ressort et servent de petites réserves de lubrifiant.

Barillet de montre à remontage manuel
barillet de montre à remontage automatique

L’extrémité du ressort

Le ressort de barillet à remontage manuel comporte une lame de métal nommée bride fixe sur une de ses extrémités. Elle est soudée ou rivée et permet l’arrêt du ressort. Une fois le ressort dans son tambour, cette partie là ne bougera plus, la bride restera bloquée contre la butée.

Dans le barillet à remontage automatique, l’extrémité du ressort est pourvu d’une partie nommée bride glissante. C’est une lame de métal fixée un peu plus loin de l’extrémité du ressort, elle permettra de forcer la fin du ressort contre le tambour afin d’augmenter le frottement et de conserver l’armage optimal de ce dernier tout en permettant son glissement dans le tambour. Donc, une fois que le ressort arrive en surtension, l’extrémité du ressort glissera de l’encoche où elle se trouve jusqu’à la suivante.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La lubrification en horlogerie : comment faire et avec quoi

La lubrification

Nous vous avions fait une vidéo sur le démontage et remontage du barillet de montre à remontage manuel et donc sa lubrification, on vous la remet ICI. Le graissage du barillet automatique sera assez similaire en ce qui concerne l’arbre de barillet et le ressort, ce qui diffère, c’est les points de lubrifications dans le tambour. Il y aura en plus une graisse que l’on viendra déposer dans chaque encoche du tambour. Cela limitera l’usure à chaque fois que le ressort glissera dans le tambour. Pour que tout soit bien clair on vous a refait une vidéo du remontage et la lubrification du barillet automatique.

Le montage du barillet à remontage automatique

Nous avions bien détaillé le remontage du barillet de montre à armage manuel dans l’autre article en lien plus haut. Donc on vous donne juste un ou deux conseils concernant le remontage du barillet automatique…

Pour vous assurer de l’assembler dans le bon sens, plusieurs solutions s’ofrent à vous…

  • Notez déjà que la bride glissante ne sera pas en contact direct avec le tambour, mais viendra sur l’intérieur pour forcer le ressort contre le tambour. Ceci vous donnera au moins un indice sur le sens de la lame à l’enroulement, mais à droite ou à gauche…
  • Pour les plus prévoyants, vous aurez fait une photo à chaque étape du démontage afin de savoir dans quel sens étaient le ressort et l’arbre.
  • Et finalement, pour les plus pressés qui ont démonté leur pièce rapidement sans prendre de note, il va falloir se creuser un peu les méninges. Il vous faudra déterminer dans quel sens doit tourner l’arbre de barillet. Ou simplement avoir un peu de chance (1 sur 2) , faire le montage et vérifier qu’il fasse bien sa fonction.

Si vous avez des questions, laissez nous un commentaire et n’oubliez pas le petit pouce juste en dessous de l’article!

Sur ce, soyez à l’heure!!!😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...

2 thoughts on “Comment différencier les barillets de montre à remontage manuel et automatique

  1. Christophe Saint-pierre says:

    Bonjour,
    merci pour vos articles très instructifs et très bien faits, ca doit représenter beaucoup de travail.
    A propos de la graisse utilisée pour le barillet d’une automatique, avez vous des références particulières ou peut on utiliser un lubrifiant identique à celui que j’utilise pour une manuelle (Moebius 8200) ?
    Bien à vous
    Christophe

    Répondre
    1. timcam says:

      Bonjour, merci pour votre retour très positif!
      Pour lubrifier le ressort de barillet, vous pouvez utiliser de la 8200. Par contre pour graisser le tambour, il faudra autre chose.
      Il en existe plusieurs (que je ne les connais pas toutes) mais vous avez chez Moebius plusieurs sortes de graisses comme la 8217 par exemple. Voici le lien qui vous permettra de trouver le bon lubrifiant.https://www.moebius-lubricants.ch/sites/default/themes/moebius/extras/pdf/tableFR.pdf

      Répondre

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!