Découverte de l’outillage : loupe et tournevis

Il y a quelques jours nous avons fait un tour au pays des brucelles… Aujourd’hui deux autres outils absolument indispensables sur l’établi de l’horloger nous intéresseront : le tournevis et la loupe.

En estimant qu’un mouvement basique, simple, sans complications compte plus d’une dizaine de vis (sur certains il y en aura plus et sur d’autres moins), plus, les vis présentes sur certains boitiers de montres… on peut considérer le tournevis utile!!

Quant à la loupe, l’horloger ne s’en sépare jamais, pour prendre, pour placer les composants, pour visser, pour contrôler… Elle est essentielle.

Le tournevis de précision :

Aujourd’hui le tournevis de précision est à l’honneur!

Vous vous en doutez il est petit, à l’image des vis qu’il va nous aider à descendre… Il est, la plupart du temps, composé d’un corps inox moleté, surmonté d’une tête pivotante (sur vis ou sur roulement à bille). Il peut être à mèches (ou lames) fixes ou démontables afin de pouvoir les changer.

Tournevis sur socle

L’horloger dispose de toute une gamme de tournevis de différentes tailles dans lesquelles il a inséré des mèches. Chaque taille de tournevis correspond à un diamètre différent de mèches et donc de vis…

Le diamètre des mèches peut mesurer de 0,5mm pour la plus fine jusqu’à 3,00mm pour le diamètre le plus large.

Il est courant d’acheter un lot complet de 10 tournevis avec mèches de remplacement pour disposer de toutes les tailles.

Des mèches antimagnétiques peuvent aussi être utiles.

Les mèches sont en grande majorité à bout plat pour visser de la fente plate comme les tournevis de bricolage les plus courant. Mais elle peut prendre toutes sortes de formes pour des vis spécifiques (en forme de lettres, munie de deux trous, en étoiles et probablement d’autres) pour certaines boites de montre, notamment de luxe …

Mèche de tournevis démontée
Gros plan mèche de tounevis

Tout comme la brucelle, Vous pouvez refaire les mèches plates de tournevis. A l’aide de pierres d’affûtage, il vous sera assez aisé de réaffuter une mèche, des outils à aiguiser existent pour vous aider à garder la bonne inclinaison.

Loupe d’horloger ou “micros(se)” :

Elle est composée d’un corps qui vient se poser autour de l’oeil, sur lequel une lunette sera vissée afin de stabiliser la lentille. Le fait de pouvoir la dévisser nous permet de nettoyer la lentille correctement.

Vous pourrez trouver des loupes de différentes matières, en bois en aluminium en plastique ou en caoutchouc… préférez une matière légère.

Il existe plusieurs manières de porter la loupe, différent déjà si vous portez des lunettes ou non. Le porte loupe (tour de cou en fil métallique) peut convenir à tous. Si on porte des lunettes on pourra éventuellement venir l’ajuster (tordre) de façon à ne pas gêner la monture des lunettes…

Porte loupe

Des systèmes spéciaux venant se clipser sur les lunettes existent aussi… Chacun trouvera sa solution et son confort.

Loupe attachée à des lunettes
Autre système de lentilles de différents grossissement à venir pincer sur la monture des lunettes

Plusieurs loupes de grossissements différents peuvent êtres nécessaires selon le travail à effectuer. Il existe des grossissements de 2.5* jusqu’à 20*.

Une loupe de “travail” se situe entre 3.5* et 7.75*

Un contrôle plus précis se fera avec une lentille entre 10.5* et 12*

Pour un usage ponctuel de contrôle poussé (à défaut de binoculaire à portée de main) nous utiliseront une lentille entre 17* et 20*.

Vue sur un mouvement dans une loupe *10

Encore une fois, comme les brucelles, et la façon de porter sa loupe, avec le temps et en essayant différentes solutions, chacun trouvera celle qui lui convient…

On vous donne rendez-vous bientôt pour de nouveaux outils… et soyez à l’heure…😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!

%d blogueurs aiment cette page :