Comment retoucher ses brucelles et tournevis : Méthode

Il y a quelques jours nous parlions des outils nécessaires pour retoucher nos brucelles et tournevis. Aujourd’hui si vous le voulez passons à la pratique!

Là aussi il faudra vous armer de votre loupe avant toute chose…

Dans cet article nous détaillerons une parmi de nombreuses techniques pour retoucher ces outils. Comme le plus important est le résultat final, chaque artisan particularise sa technique et choisi ses outils… Nous reviendrons sur d’autres techniques et outils de retouches ultérieurement.

Tournevis :

Quelques conseils…

Qu’elles soient usées ou neuves, nous vous recommandons de procéder à un affûtage. Parce que votre mèche de tournevis doit s’adapter parfaitement à la vis que vous souhaitez visser ou dévisser. C’est-à-dire…

  • Nous vous conseillons une pierre à grain moyen voir fin selon les défauts à éliminer en oubliant pas de la lubrifier si besoin.
  • Premièrement, le diamètre de la mèche doit correspondre à celui de la tête de vis. Un diamètre trop petit risque de marquer la fente de la vis. Un diamètre trop grand pourrait arracher de la matière sur le pourtour de la vis. A l’endroit ou l’on va descendre la vis.
  • Ensuite, la pointe de la mèche ne doit pas aller jusqu’au fond de la fente de vis. Ceci marquerai la vis. (très visible en cas de vis bleue)
  • Enfin, le sens dans lequel sera usiné la mèche a une importance non négligeable. En effet, retouchée dans le sens de la longueur permet à la mèche d’avoir une meilleure adhérence dans la vis. Cela vous évitera de glisser et de faire des gravure dont vous ne voudriez pas sur vos ponts ou boites de montres. Le fait que les traces d’affutage soient perpendiculaire à la tête de vis agit comme un antidérapant…
Mèche neuve.
Mèche retouchée, adhérence optimisée.

Retoucher un tournevis…

Affutage du tournevis
Tournevis monté sur un outil à aiguiser

Le plus aisé pour retoucher les tournevis reste l’outil d’affutage. Il vous aidera à être stable et rester constant lors de la retouche de votre outil.

Installation

Pour commencer il vous faudra donc installer votre tournevis dans l’outil d’affutage en laissant 2 à 3 cm dépasser entre la pointe de la mèche et l’outil d’affutage. Veillez bien a ce que la face de tournevis à retoucher soit parallèle à la pierre une fois positionnée.

Faces

Pour commencer, il vous faudra faire des allers-retours en gardant bien la face à retoucher de votre tournevis en contact avec la pierre. Puis, bout d’une vingtaine de mouvements vérifier l’état de la surface.

Dans le cas où elle vous convient passez à l’autre face en faisant bien attention à ce qu’elle soit parallèle à la première. Car oui, la surface va créer un « V » avec la deuxième mais elles doivent aussi être parallèles pour que vous ne finissiez pas avec une arrête de mèche triangulaire…

Pointe

Une fois la deuxième face retouchée nous allons retoucher la pointe de la mèche. Car elle ne doit pas former une arrête vive mais comporter un plat à son extrémité, afin de ne pas atteindre le fond de la fente de vis.

Donc, pour ce faire, vous devrez positionner le tournevis perpendiculaire à la pierre de manière à aplanir la pointe de la mèche.

Angles

Ensuite pour terminer la forme de votre mèche, vous devrez reprendre les angles. Les deux angles de la mèche doivent êtres adoucis. Donc vous placerez votre tournevis de façon à casser l’angle, et en quelques frictions le tour est joué! Cela sera principalement nécessaire pour les vis à tête conique.

Bavures

Pour finir il vous faudra vérifier qu’il n’y a pas de bavures (petit reste de métal resté accroché à la pièce entre les différentes faces affutées). Pour vous en débarrasser vous pourrez repasser un petit coup, toutes les faces de votre tournevis sur la pierre sans trop appuyer.

Brucelles :

Il existe plusieurs méthodes d’affutage pour les brucelles. Je vous parlerai aujourd’hui de celle que j’utilise habituellement et qui me donne un résultat satisfaisant. Plusieurs méthodes sont valables, l’essentiel étant le résultat : des outils fonctionnels.

Cependant, si vous utilisez d’autres techniques n’hésitez pas à le partager dans les commentaires.

  • N’oubliez pas, à chaque étape de contrôler à la loupe le résultat obtenu pour passer à la suite.
  • Je ne pense pas que l’ordre ait une si grande importance tant que le résultat est là. L’essentiel à la fin, est d’avoir retiré toutes les bavures et d’avoir un contact parfait entre les deux pointes. Ce qui vous évitera des recherches interminables de petits composants qui ont giclé. (oui, oui, c’est du vécu!)

Retoucher des brucelles…

Détordre

La première chose à faire pour des brucelles très déformées serait de reformer un peu les pointes grâce a des pinces ou une autre paire de brucelles ou autre techniques que vous trouverez..

brucelles tordues
brucelles tordues à retoucher
brucelles abimées
brucelles abimées à retoucher

Les faces ou côtés

Pour commencer l’affutage, sur votre pierre au grain nécessaire à votre retouche, lubrifiée évidement, posez vos brucelles sur le côté avec l’avant bien plaqué.

Puis en exerçant une pression, faites quelques aller-retours sur le support. Veillez à tenir bien en contact le coté de votre brucelle bien à plat avec votre pierre.

Vous pouvez procéder à une petite vérification à la loupe après une dizaine de va et viens.

Continuez si le défaut persiste sinon faites la même opération sur la face opposée.

L’arrondi des bras

Passez ensuite à l’arrondi de chaque bras de vos brucelles.

On procèdera aux mêmes va et viens que pour la première phase. Chaque bras sera positionné sur la pierre de façon à pouvoir reformer l’arrondi en partant de sa pointe. Et donc, en même temps que les allers-retours, il faudra procéder à un léger pivotement pour suivre et refaire la forme de ce bras. On continue jusqu’à obtenir la pointe aussi fine qu’on la veut.

Sur cette vidéo vous pourrez voir le positionnement de la brucelle pour la retouche des côtés, de la pointe et de l’arrondi des bras.

Retouche de la pointe

Par la suite vous vous occuperez de la pointe. Il faut essayer dans la mesure du possible, de retrouver la pointe d’origine de votre outil (sauf si c’est une modification volontaire bien sur). Pour ce faire, il faut positionner vos brucelles bien à la perpendiculaire sur le support et… Aller – Retour – Retour -Aller….. Jusqu’à l’obtention de la pointe désirée.

L’intérieur des bras

Pour effectuer la retouche de l’intérieur des brucelles, si vous utilisez des pierres qui le permettent, vous pourrez travailler un bras après l’autre.

Comme pour les opérations précédentes, essayez de rester le plus à plat possible… Une fois les deux pointes bien plaquées entre elles et tout les gros défauts supprimés, vous pouvez passer à l’étape d’après.

Si toutefois vous possédez une pierre trop grosse ou épaisse et qui nécessiterai d’écarter trop les bras de votre brucelle une autre façon de procéder est tout à fait valable.

Sur une plaque pas trop épaisse mais rigide (carte plastique, plexi, verre miroir ou ce que vous trouverez), l’essentiel étant de pouvoir coller de l’abrasif sur chacune de ses faces et de passer cette plaquette entre les deux bras de vos brucelles.

Si vous n’avez pas de papier autocollant ou de double face, il est possible d’utiliser une lime grain fin avec bien sur deux faces parallèles!

retouches interieurs des bras de brucelles
retouche de l’intérieur des bras d’une brucelle sur une pierre d’affutage

En serrant la brucelle sur cette plaque et faisant des va et viens vous pourrez retoucher l’intérieur des bras de vos brucelles!!

brucelles abimées
brucelles avant retouche
brucelles après retouche

Les photos ci-dessus ont été réalisées avec des brucelles laiton S5 bien amochées et une pierre à grain moyen puis fin. (Pour les besoins visuels, sur la vidéo et les photos, nous n’avons pas lubrifié la pierre… ne faites pas ça chez vous!…)

Grain fin

Pour un rendu moins grossier, on recommence toutes les opérations avec un grain plus fin. Retouche des côtés, arrondi des bras, les pointes et les intérieurs des bras.

Vous pouvez également affiner davantage le rendu esthétique en utilisant la pierre Arkansas par exemple.

Il n’est pas nécessaire cependant de retoucher l’intérieur des bras avec, (sauf volonté d’avoir des brucelles polies, brucelles aux aiguilles par exemple) le grain fin d’une pierre India ou Dégussit est largement suffisant.

Pour les brucelles les plus fines comme celle-ci, il faudra être patient et rigoureux pour avoir un bon résultat.

Soyez tolérant avec vos premiers tests, il faudra un peu de pratique et prendre le temps de se faire la main.

Retouche de brucelles acier à pointes fines sur pierre à grain fin.

Bavures

Il faut ensuite vérifier toutes les surfaces précédemment retouchées pour éliminer les bavures qui auraient pu apparaitre.

En repassant les faces retouchées sur la pierre en exerçant une pression plus faible.

Si vous êtes équipés, vous pouvez utiliser la pierre Arkansas pour passer directement sur les bavures. Etant beaucoup plus fine, elle viendra enlever la bavure.

Veillez cependant à ne pas trop casser les angles.

Finalement

Il sera un peu plus compliqué de retrouver votre brucelles n°5 comme neuve après l’avoir malencontreusement planté dans votre parquet, mais tout est faisable.

N’oubliez pas de nettoyer convenablement votre outil après sa retouche.

Assurez vous avant de l’utiliser qu’il n’y ai pas de résidus de graisse ou d’essence qui ont servi à lubrifier votre pierre. Pour cela un petit coup de benzine (essence) puis d’alcool… feront l’affaire. Pour la benzine article prévu pour lundi!

Et voilà, vous pouvez aller tester vos brucelles toutes « neuves »!!

Avec ça, on va pouvoir gentiment commencer à ouvrir des montres… Peut-être de la pratique dans un des prochains articles…

En attendant n’hésitez pas à partager, commenter, vous abonner à notre page Facebook et soyez à l’heure!😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!

%d blogueurs aiment cette page :