Comment s’est passé la révision de la Cartier Tank?

On se retrouve aujourd’hui pour vous présenter la révision d’une montre Cartier Tank dotée d’un mouvement mécanique. Une jolie petite montre rectangulaire, bien vintage qu’on a réceptionné dans un drôle d’état! On vous explique?

Premiers constats

Esthétique

La montre fonctionne et c’est déjà un bon début.

  • La carrure a vécue, il y a des coups par-ci par-là, et elle est rose… un peu foncé mais je la trouve plutôt sympa… A l’arrière, la gravure précise que la boite est en argent avec un placage or 20 microns, du vermeil. Le vermeil est un placage d’or sur de l’argent par un procédé de galvanoplastie. Nous reviendrons plus en détail sur comment réaliser un placage dans un prochain article si vous êtes intéressés. Sur le coup, je ne fais pas attention mais en regardant de plus près, je vois de toutes petites parcelles jaunes… J’essai de « gratter ». Et là, je comprends que le jaune se trouve par dessus la matière rose. Donc à l’origine toute la boite de cette montre était jaune et non rose. Malheureusement, il manque 99% du placage. On met ca de côté et on passe à la suite.
  • Le cadran a lui aussi mal vieilli. Il est complètement craquelé et le propriétaire souhaite le changer. Il en préfèrerai un d’une autre couleur si possible.
  • La couronne non plus n’est pas celle d’origine, il faudra en trouver une autre.
  • Je constate quelques poils qui entourent les aiguilles, si bien que je sais d’avance que les stats du mouvement ne seront pas folles du tout…

Mécanisme

Le mouvement est un ETA 2512 avec des côtes de Genève sur les ponts, et la marque CARTIER gravée sur le pont de rouage. C’est un petit mouvement de 7 lignes 3/4, ca fait un peu plus de 17mm. De base, cette montre a une réserve de marche de 44h.

Rien à déclarer au démontage mise à part que la tige de remontoir, qui est bien attaquée par l’oxydation. Malheureusement j’avais commandé des pièces avant de voir ce détail. Par conséquent je vais laisser celle-ci pour le moment et la changerai en cas de problème ultérieur.

Au niveau du barillet, rien n’est à signaler. Toutefois il sera changé si les performances ne sont pas au rendez-vous après la révision.

Pour le reste, il y a des saletés, des poils et du gras un peu partout. Mais la révision devrait suffire à refaire partir cette petite tocante.

Une fois nettoyée…

Je ne vais pas vous détailler le nettoyage car ca ne vous montrerai rien de plus que les autres révisions. Essence plus buchette et on frotte… On vous pose un lien là pour le nettoyage mouvement :

➡️ Nettoyage mouvement montre : protocole

Bref, une fois les composants propres, je commence le remontage. Là encore, tout se déroule parfaitement. Une fois assemblé et huilé le mouvement tourne vraiment bien. J’ai simplement dû nettoyer une seconde fois le spiral qui collait encore légèrement et les performances sont au top.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment s'est passé la révision de la Lip R23

Après cela, je me suis dis que le reste ne prendrai que quelques minutes pour finir cette pièce. C’était sans compter sur l’emboitage…

Plaquage du boitier

Avant de vous parler de problème d’emboitage de notre chère montre Tank de Cartier, parlons du plaquage. J’ai eu la chance d’être, à ce moment là, justement, non loin de la Suisse et je suis passé voir une connaissance qui m’a permis de faire le plaquage dans son atelier d’horlogerie malgré le peu de temps qu’il avait. (D’ailleurs si vous êtes intéressés par des interviews d’horlogers, faites le savoir dans les commentaires).

L’emboitage, donc, un peu galère…

J’ai rarement été « stressé » en emboitant une pièce. Mais le nouveau cadran est noir brillant, c’est le genre de pièces qui se raye juste en la regardant. Alors, cette fois oui, je suis un peu tendu. Je n’ai pas le droit à l’erreur.

A la maison, l’air ambiant contient plus de poussières que dans un atelier horloger dédié à l’emboitage (en principe). Et avec ce cadran, la poussière et autres traces se voient immédiatement. Comme le nez au milieu de la figure. Donc le noir brillant, c’est bien joli mais c’est la dernière fois que je recommande cette couleur😅.

Une fois le cadran installé, on pose les aiguilles qui peut-être auraient mérité d’être changées. Mais le budget grimpe vite alors un petit nettoyage fera l’affaire. Après avoir bien serré les fesses et transpiré en fermant le boitier, je m’aperçoit d’un oubli…

J’ai oublié de contrôler, avant de poser le cadran et les aiguilles, si la tige était de la bonne taille. Forcément, avec le changement de couronne, la tige est trop longue. Il faut donc ouvrir à nouveau au risque de faire du dégât et passer un temps fou à nettoyer ce cadran…😭 Alors c’est reparti, mais tout se passe bien au final.

Une fois terminée, la montre est vraiment classe. Le cadran noir avec sa finition brillante fait bien ressortir les aiguilles comparé à l’ancien cadran qui était rouge. Et elle semble tourner correctement, à vérifier après quelques jours car à l’heure où je vous écris, le réserve de marche est encore en cours de test. Donc pour cette Cartier Tank c’est tout pour le moment! En attendant les résultats, je commence la vidéo de demain pour mon défi. Je vous parle un peu de mon défi?

Le challenge

Il consiste à faire une vidéo par jour pendant 1 mois… Voici le lien pour accéder aux vidéos sur Youtube. Ce défi vous fournira un maximum de vidéos de tuto et nous aidera à améliorer le référencement de la chaine. Ce qui aide à rendre nos vidéos plus visibles. Le rythme est extrêmement soutenu pour moi, et c’est difficile pour nous de tout concilier et de se dégager assez de temps pour ce challenge de taille! Quelques heures de sommeil vont sauter!! Donc laissez un maximum de pouces en l’air et de commentaires pour me soutenir dans ce marathon qui vient seulement de commencer.

Sur ce, soyez à l’heure et à demain!!!😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!