Comment retirer la tige de remontoir de votre montre?

Aujourd’hui, on vous livre un petit « tuto ». Pour pouvoir sortir le mouvement de son boitier, il faut au préalable retirer la tige de remontoir de votre montre. On va voir comment procéder selon le système. On vous présente les trois qu’on retrouve sur la plupart des mouvements.

La tirette, c’est quoi?

La partie qui vient maintenir la tige de remontoir s’appelle la tirette. On vous en a brièvement parlé dans bien des articles et notamment celui-là où on vous situe la tirette sur le mouvement.

C’est en agissant sur cette pièce qu’on va pouvoir déverrouiller la tige et la sortir.

Une des fonctions de la tirette est de maintenir la tige lorsque l’on vient tirer sur la couronne pour mettre la montre à l’heure. La plupart du temps, la tirette est placée sous le cadran. Et suivant les calibres, la fixation de la tirette et la façon de la déverrouiller est différente et c’est ça qu’on précise aujourd’hui!

On a fait une vidéo pour vous illustrer les systèmes présentés dans l’article.

La tirette vissée

Pour retirer la tige de remontoir avec une tirette vissée, il faudra d’abord repérer l’emplacement de la vis. La plupart du temps, la vis est différente de celles qui maintiennent les différents ponts. Si toutefois elle était semblable aux autres vis, il y a quand même un moyen de la trouver. Vous pouvez, en tirant et repoussant sur la couronne, voir cette vis pivoter légèrement.

Une fois repérée il faudra, dans la plupart des cas, mettre la montre en position mise à l’heure (couronne tirée) avant de dévisser cette vis. Sinon il se pourrait que la tige soit difficile à remettre en place car un des composants pourrait se positionner de travers.

Pour retirer la tige il ne sera pas nécessaire, et il est même fortement déconseillé, de dévisser la vis de la tirette complètement!

On commence donc par dévisser d’un tour, et on essaye de tirer sur la couronne. Si elle ne vient pas, on dévisse d’un quart de tour et ainsi de suite jusqu’à ce que la tige sorte du mouvement. Si la vis est trop dévissée, il faudra enlever le cadran et les aiguilles pour remettre la tirette en place.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi est-il important de bien choisir les barrettes de montres?

On retrouve ce système la majeure partie du temps sur des montres mécaniques.

Le système de « plot »

Pour ce second système, la tirette ne sera pas vissée, on cherchera l’axe sur lequel elle pivote : le « plot ».

Plutôt que d’être maintenue par une vis, c’est une plaque, une partie du sautoir de tirette, ou encore une petite lamette de métal qui plaquera la tirette contre la platine.

La tirette possède un axe qui traverse la platine et qui sera visible du côté fond de la montre.

Il faut donc pousser sur ce plot légèrement à l’aide d’une buchette en bois par exemple, tout en tirant sur la tige.

Si la tige ne sort pas, on poussera un peu plus, et ce, jusqu’à ce que la tige soit déverrouillée.

Attention! En appuyant trop fort, la partie qui maintient la tirette plaquée pourrait être déformée, du coup la tige pourrait ne plus être maintenue convenablement par la tirette. Donc restez délicats et attentifs!

Sur certains calibres, on peut presser sur le plot avec un tournevis. (cf. vidéo). La platine servira de butée et on sera sûr de ne pas trop l’enfoncer.

Le système d’appui sur une partie de la tirette

C’est un peu le même principe que le précédent sauf que cette fois, la tirette est visible. Il y a souvent un point sur celle-ci pour vous montrer où appuyer.

Il faudra cette fois procéder en tige poussée. De toute façon, une fois la couronne en position de mise à l’heure, donc en tige tirée, la tirette ne sera plus visible ou accessible. Et donc même principe que le précédent système. On appuie sur la tirette tout en tirant sur la couronne pour pouvoir retirer la tige de remontoir.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de la page. Et restez ponctuels !!!😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!