Pour en savoir plus sur le quantième

Aujourd’hui on va vous parler d’une complication que l’on rencontre assez fréquemment, le calendrier ou comme on dit dans le jargon horloger, le quantième. On va profiter d’avoir la RADO Diastar en cours de révision pour détailler un peu le sujet.

Qu’est ce qu’une montre à quantième?

C’est tout simplement le fait qu’une montre affiche la date en plus de l’heure. Elle est visible sur le cadran, soit grâce à une aiguille qui pointe vers le chiffre du mois, soit, comme sur notre Rado, grâce à un disque sur lequel sont notés les chiffres de 1 à 31. L’ouverture dans le cadran qui laisse la date visible se nomme guichet.

Au XVIIIème siècle déjà, certaines montres possédaient cette complication. Sachant qu’il y avait avant cela des horloges astronomique. Ces systèmes ont tout simplement été miniaturisés pour les faire rentrer dans des montres. On les nommait des montres à quantième pour celles qui indiquent uniquement la date. Montres à deux quantièmes quand il y avait le jour en plus, et à trois quantièmes lorsqu’on y ajoutait le mois. Aujourd’hui on parlera de quantième, quantième jour-date et quantième annuel.

Le fonctionnement du quantième

Pour le principe de fonctionnement du quantième, dans la majorité des cas, on se sert de la roue des heures ou la chaussée, pour actionner un rouage. Celui-ci entrainera une fois par jour le disque ou le mobile sur lequel sera fixée l’aiguille. Pour un affichage du jour ou des mois, des roues supplémentaire feront tourner disques et aiguilles.

Pour finir et pour ceux qui suivent la révision de la RADO, voici une vidéo du montage du système de calendrier. Cela peut vous donner un aperçu d’un quantième parmi d autres.

Les différentes sortes de mécanisme

Il existe plusieurs catégories de mécanisme dans les quantièmes. Le changement de date se fera plus ou moins instantanément. On parle alors de quantième trainant, semi instantané, ou instantané.

Avec le quantième trainant, on pourra voir le disque tourner très lentement entre 21h et minuit (grosse fourchette qui dépendra du calibre). En regardant à 23h, vous serez certainement entre deux dates. Et à minuit, le disque aura fini de tourner et sera bien indexé.

Pour le quantième semi instantané, le disque avancera légèrement, vers 22h30/23h et sera suivi d’un saut franc lorsque le mécanisme arrivera à minuit.

Et enfin, pour le quantième instantané la date changera à minuit sans que l’on voit le disque bouger dans les heures précédentes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment différencier tous les types de verres de montres

Les différentes sortes de quantième

Comme dit plus haut, certaines montres afficheront en plus de la date, les jours de la semaine, les mois et même les années. En gros, il y a trois catégories de quantièmes.

Le quantième simple : il affiche les jours (de 1 à 31) du mois. Ils devra être réglé chaque mois de 30 jours. C’est-à-dire que le système ne saura pas déterminer si c’est un mois de 30 ou 31 jours. Et donc il ne passera pas automatiquement du 30 au 1er du mois suivant.

Le quantième annuel : la complication est un peu plus poussée. Le mécanisme arrivera à gérer le passage de date des mois de 30 ou 31 jours sans besoin de le corriger manuellement. En février, il faudra cependant faire le nécessaire pour la plupart de ces montres.

Et enfin le troisième, le quantième perpétuel. Encore plus complexe, le quantième perpétuel (souvent appelé QP) est un mécanisme qui permettra de ne pas toucher le réglage de la date sur plusieurs dizaines d’années. Ce quantième arrivera à « savoir » si l’année en cours est une année bissextile ou non. C’est le haut de gamme du quantième.

Le réglage de la date

Si vous n’avez pas un quantième perpétuel à votre poignet, vous devrez donc effectuer un réglage de la date les mois de 28, 29 ou 30 jours. Et même avec un QP, si la montre s’est arrêtée, il faudra bien la remettre à date.

La plupart des mécanismes comportent un correcteur rapide. C’est-à-dire que plutôt que de faire tourner les aiguilles 107 ans pour arriver sur la bonne date, il y a des systèmes permettant de faire tourner directement les disques (ou aiguilles) affichant la date le jour ou l’année.

Le système le plus commun s’actionne en tournant la tige de remontoir. Sur ce genre de montre, la tige peut être déplacée sur 3 positions. La première sera pour remonter le mouvement. La deuxième servira à faire tourner rapidement le disque ou l’aiguille de quantième et la dernière, pour régler l’heure.

Ensuite, le deuxième système de correction se trouve sur le côté du boitier. C’est un petit bouton nommé correcteur. En pressant dessus, la date, le jour, le mois ou encore l’année pourra être modifiée. Il peut y avoir plusieurs correcteurs, un pour chaque indication. Il peut être bien visible comme les poussoirs d’un chronographe ou plus discret à fleur de la carrure. Pour ce dernier, un outil est fourni avec la montre pour effectuer ces corrections.

Voila pour le quantième et la suite de la Rado! En attendant la suite, suivez nous sur les réseaux pour ne rien rater de nos nouvelles publications et n’oubliez pas de vous abonner à notre chaine Youtube!!

Sur ce, soyez à l’heure et à la bonne date!!!😉

Si vous avez aimé, vous êtes libre de le partager...

Un avis, une idée , une question... Laissez nous un petit mot!